French English German Italian Spanish

Méditation & Retraites - Paris -St Cosme

  
  
Chaque centre enseigne comment développer la compassion et petit à petit apporte une contribution quotidienne à la paix mondiale - Lama Zopa Rinpoché

Notre lignée : la FPMT - Lama Yeshe : fondateur de la FPMT


 Né en 1935 au Tibet,  Lama Yeshé fut reconnu enfant comme la réincarnation de l'abbesse du monastère de Chimé Lung, une célèbre yoguini qui avait émis le souhait de pouvoir, à l'avenir répandre les enseignements du Bouddha là où ils n'étaient pas connus. Lama Yéshé entra à l'âge de six ans au monastère de Séra, où il prit l'ordination deux ans plus tard.

La brutale invasion chinoise précipita la réalisation des souhaits formulés par Chimé Lung. Réfugié au Nord de l'Inde dans le camp de Buxa Duar, Lama Yeshé poursuivit ses études tout en apprenant secrètement l'anglais. Il y rencontra celui qui allait devenir son plus proche disciple et collaborateur, Lama Zopa Rinpoché. Un jour, une jeune princesse russe exubérante, Zina Rachevsky vient solliciter leurs enseignements : ce fut le premier contact avec les occidentaux ; Il  perçut la richesse de leur potentiel humain. Lama Yeshé et Lama Zopa fondèrent en 1971 le monastère de Kopan près de Katmandou et Lama Yeshé poursuivit sa tâche en enseignant directement en anglais à un nombre toujours croissant d'occidentaux attirés par son incroyable rayonnement. Lama Yeshé les touchait au plus profond d'eux-mêmes.

 Quelques années plus tard, par la force de son abnégation, de son charisme et se ses activités incessantes, Lama avait fait naître plus de 60 centres d'études, de retraite, de soins, léproseries, maisons d'édition, et autres structures réparties de par le monde et regroupées au sein d'une même famille, la Fédération pour la Préservation de la Tradition Mahayana (FPMT).

 Le 3 mars 1984, à l'hôpital de Ceders-Sinaï à Los Angeles, à l'aube du nouvel an tibétain, Lama Yeshé succomba à une grave maladie cardiaque qui menaçait sa vie depuis plus de douze années.