French English German Italian Spanish

Méditation & Retraites - Paris -St Cosme

  
  
L'amour authentique, la compassion et la générosité sont spacieux et permettent toutes les autres libertés - Lama Zopa Rinpoché

L'entrée du milieu

 

L’entrée au milieu

La grandeur de l’auteur

Candrakīrtiou renommée de la lune en sanscrit, vivait au milieu du VIIe siècle. Il naquit à Samanta, dans le sud de l'Inde, d'une famille de brahmanes. Un astrologue prophétisa que s'il entrait dans la Doctrine du Vainqueur il en deviendrait un tenant fameux. Il maîtrisa préalablement la science des brahmanes, mais son inclination naturelle l'entraîna vers la loi bouddhique. A l'université de Nalanda il devint un maître éminent dans les systèmes philosophiques du bouddhisme et de l'hindouisme.

 Il devint abbé de Nalanda. Les maîtres des tantras disent qu'il obtint la réalisation suprême: le corps d'arc-en-ciel d'un Éveillé. Dans la lignée de transmission du Tantra de l'Assemblée Secrète il succède à Nagarjuna de qui il fut l'élève sur la fin de sa vie.

 

 

 Au cœur de la ville

« Les lieux sur cette planète où nous pouvons recevoir une transmission pure des enseignements  bouddhiste des grands maîtres de la tradition de Nalanda sont peu nombreux et sont donc extrêmement précieux. »

 Lama Zopa Rinpoché (directeur spirituel du centre Kalachakra).

 

La réalisation de la vacuité, priorité à la seule source de la libération et de l’éveil

Chandrakirti:

  • « Ceux qui ne suivent pas la voie du vénérable Nagarjuna n’ont aucune méthode pour atteindre la paix. Ils s’écartent de la réalité superficielle comme du réel, et cette déviation rend la libération impossible »

 

Tsongkhapa enseigna:

  •  « Chacune de ces investigations au travers du raisonnement furent exposées dans « le traité de la voie du milieu » simplement afin que les êtres sensibles puissent obtenir l’émancipation ». Tsongkhapa avait acquis cette certitude auprès de Manjushri : « Même si le renoncement et la bodhicitta étaient totalement développés sans la réalisation de la vacuité, l’éveil serait impossible »

Non seulement le renoncement et la bodhicitta, points d’entrée dans les voies du Hinayana et du Mahayana ne sont pas suffisants, la réalisation de la vacuité est nécessaire, mais le travail sur la vacuité accroît de façon spectaculaire le renoncement et la Bodhicitta.

Le travail sur la vacuité est la priorité absolue de tout bouddhiste qui a une affinité avec le cœur de l’enseignement du Bouddha.

 

Tous les maîtres ont explicité leurs enseignements par pure compassion

« Dans quel but enseigne-t-on l’origine interdépendante? Je vais l’expliquer. Le Maître (Nagarjuna), dont la nature est compassion, vit que les êtres sensibles étaient tourmentés par de nombreuses souffrances. Afin de les délivrer de ces souffrances, il accepta la tâche d’enseigner la réalité des phénomènes tels qu’ils sont. C’est pourquoi il commença par enseigner l’origine interdépendante ». Bouddhapalita commentaire sur le Traité sur la Voie du Milieu
Les maîtres ont investi de façon considérable pour faire comprendre la vacuité. Ils ont multiplié  les formes de raisonnement, qui aboutissent à une conclusion à propos de la réalité, pour clarifier la voie de la libération pour le fortuné, et non pas pour alimenter des  débats

 

L’ « Entrée au milieu » explicite les vues de Bouddha et de Nagarjuna

En tant que voie philosophique, le madhyamaka surpasse l' « éternalisme » d'une existence intrinsèque, et le nihilisme de la non-existence. Le Bouddha dit dans le Kaccayanagotta sutta: « Pour qui voit l'origine du monde tel qu'il est avec un juste discernement, le terme "non-existence" ne survient pas à son égard. Pour qui voit la cessation du monde tel qu'il est avec un juste discernement, le terme "existence" ne survient pas à son égard. ». Bouddha récuse donc là un dilemme fondamental;
Citons le tétralemme formulé ensuite par Nagarjuna :
« 
Où que ce soit, quelles qu’elles soient, les choses ne sont jamais produites
A partir d’elles-mêmes, d’autres, des deux ou sans cause. »

Puis citons l’éclairage de Candrakīrti qui poursuit cette lignée.

« C’est comme une charrette qui n’est pas autre que ses parties, n’est pas non autre, et ne les possède pas,

Elle n’est pas à l’intérieur de ses parties et ses parties ne sont pas à l’intérieur d’elles

Elle n’est pas le simple ensemble et elle n’est pas la forme »

  

Le texte de référence des conséquencialistes

Ces commentaires au Tantra de l'Assemblée Secrète et au Traité sur le Milieu  de Nagarjuna sont considérés comme le soleil et la lune de ce monde. CHandrakīrti, opéra un retour magistral sur l’œuvre de Nāgārjuna et sa méthode réfutative. Héritier de Buddhapālita, il explicite de façon magistrale la méthode des conséquencialistes (prasangikas).

L’Entrée au milieu  est « le texte » étudié pendant des années dans les monastères Gelougpa pour atteindre à la compréhension de cette vue.

 

 

 

 

Un enseignement rendu accessible à ceux qui sont en ville

Pour la première fois en France, nos maîtres donnent l’accès à ce texte, l’Entrée au milieu,  à des personnes n’ayant pas fait le choix d’un retrait pendant des années de la vie sociale.
Il y aura explication de ce texte  par guéshé Dakpa (maître en philosophie bouddhiste) et des discussions, plusieurs fois dans l'année. Ce dispositif sera renforcé pour ceux qui le souhaitent une fois par an par une semaine d’échanges sur les enseignements de l’année, animés par un moine ayant déjà animé par trois fois des discussions sur ce texte dans des optiques résidentielles (plusieurs années à temps complet sur ce texte).

 

Pour voir les prochaines sessions