French English German Italian Spanish

Méditation & Retraites - Paris -St Cosme

  
  
C'est l'instant présent et la personne située en face de moi qui, toujours, comptent plus que les autres - proverbe tibétain

Retraite sur le souffle

 

Avec le Dr Hugues Gouzènes

Dans les traditions orientales, la respiration occupe une place privilégiée. En tant qu’activité vitale, son bon fonctionnement est essentiel à notre santé, notre bien-être physique et psychique. Aussi la bonne connaissance des mécanismes qui la régissent est une connaissance précieuse pour chacun.

Si loin et pourtant si près : le souffle nous accompagne tout au long de la vie. Lié à nos processus vitaux, il est en résonance intime avec nos états d’esprit .Le souffle est un point d’ancrage, un allié toujours présent permettant d’acquérir une plus grande constance dans l’action quotidienne comme dans la méditation.

 

Méditation sur le souffle. 

Dans les sciences méditatives, yoguiques et médicales tibétaines, comme dans toutes les traditions orientales, le souffle occupe une place très importante. En effet, plus qu'une simple fonction vitale, le souffle est le révélateur de notre fonctionnement complet physique, émotionnel et spirituel. Aussi la compréhension et la mise en place de son bon fonctionnement sont ils non seulement indispensables à notre bonne santé physique et psychique, mais sont aussi le support d'un grand nombre de techniques méditatives et la base d'une partie de l'entraînement yoguique qui permet de faciliter et accélérer le cheminement spirituel. 

Ces connaissances et méthodes très codifiées, décrites et enseignées par de nombreux grands maîtres sont encore vivantes de nos jours et ont été en particulier transmises par lama Yeshé cofondateur de la lignée. 

Pour la pratique du Calme mental (shine), le souffle est utilisé comme support de stabilité, de calme et de pleine conscience, Dhagpo Tashi Namgyal, grand maître tibétain du 16eme siècle, reconnu par toutes les lignées propose un cheminement original associant la méthode classique à l'entraînement yoguique pour mener à sa réalisation puis au delà vers la pratique de la contemplation de la nature de l'esprit et la pratique de Mahamoudra. C'est aussi vers cela que se dirige la pratique des yogas de Naropa décrite par Lama Yeshé dans son ouvrage "la béatitude du feu intérieur". Également le Dalaï Lama affirme dans son enseignement sur Dzogchen qu'il est impossible d'attendre la grande perfection sans la parfaite maîtrise du souffle. 

 Les stages et ateliers proposent donc d'étudier, de comprendre et de pratiquer ces différents entraînements progressifs dans le but de permettre à chacun d'améliorer sa santé, son bien être physique et psychique et de progresser sur le chemin spirituel. Les ateliers courts réguliers tout au long de l'année permettent de mettre en place les bases fondamentales et indispensables accessibles aux débutants, sur lesquelles les pratiquants confirmés doivent entrainer s'ils veulent progresser vers la réalisation de Shine et pouvoir aborder les pratiques les plus élevées de la méditation. Les stages proposés en retraite à Saint Cosme sont l'occasion d'approfondir et consolider ces bases et de mettre en place les éléments de compréhension et de pratique des aspects plus avancés de l'entraînement méditatif. 

 

 

Les émotions 

Les émotions occupent une place importante dans l’enseignement tibétain, tant dans le domaine de la médecine que dans l’enseignement spirituel car elles interfèrent considérablement sur notre fonctionnement psychique et physique. 

Le bouddhisme enseigne que le bonheur ultime ne peut être obtenu que par l'éradication des émotions perturbatrices ou afflictions. 

Sciences et médecines occidentales modernes s’y intéressent aussi de plus en plus depuis quelques décennies. L'OMS, organisation mondiale de la santé, par sa définition de la santé qui n'est pas que l'absence de maladie mais un état dynamique de bien-être physique psychique et social, évoque ainsi également cette notion de bien être psychique. Force est de constater qu'une certaine catégorie d'émotions est un véritable obstacle à ce bien être ! 

Le sujet traditionnel des afflictions (kleshas), évoque le domaine plus large de ce qu'on appelle l'affectivité (affects, émotions et sentiments) sur laquelle nous devons travailler. Du point de vue spirituel, elles sont considérées comme les poisons de l'esprit, du point de vue de la médecine traditionnelle, ce sont les poisons du corps. Chaque jour les sciences modernes apportent également des preuves de l'impact négatif de ces émotions négatives sur notre santé physique et psychique. 

 Le bouddhisme propose une méthodologie très complète et progressive adaptée aux dispositions de chacun pour les aborder : 

  • La méditation analytique qui nous permet d'en connaître et comprendre la nature, les mécanismeś et les moyens d'y remédier. 
  • La méditation contemplative qui permet de les observer directement. 

L'entraînement de l'esprit qui permet dans un premier temps de les apaiser ou les réduire, tout en cultivant des attitudes d'esprit positives, en appliquant ce qu'on appelle les méthodes des antidotes dont la méditation de Shine (ou Samatha) est le chef de file. 

La méditation de Lhaktong associée à cette médiatation analytique est la méthode méditative qui permet d'en reconnaître la nature profonde et d'en éliminer définitivement les racines pour atteindre la libération et l'Eveil. 

Certaines de ces méthodes ont été étudiées et remaniées par des équipes de scientifique modernes de manière à les adapter aux besoins de nos contemporains sous l'appellation de méditation de pleine conscience et elles ont démontré leur utilité dans la réduction du stress, la prévention des rechutes dépressives ainsi qu'en thérapie. 

Ce stage a pour vocation de mieux connaître et comprendre ces phénomènes intérieur, d'étudier, de comprendre et d'expérimenter ces différentes pratiques méditatives, de manière à ce que chacun puisse acquérir des outils utiles à l'amélioration de son bien être physique et psychique, de sa santé et aux progrès sur le chemin spirituel. Il nous concerne tous, que nous soyons bouddhiste ou non bouddhiste, pratiquant débutant ou confirmé.

 

La dépendance

Les personnes souffrant de dépendances, peuvent s’approprier ces techniques comme outils de vie seront d’un profond bénéfice pour cheminer vers un équilibre plus serein entre corps, cœur et esprit.

 

Qui est le Dr Hugues Gouzènes ?

Médecin généraliste diplômé en 1984 de la faculté de médecine de la Pitié-Salpêtrière, le Docteur Hugues Gouzènes est également chargé d’enseignement en psychomotricité et formé à l’éducation à la santé à l’Université de Lille 3.

En parallèle, il s’investit dans l’étude des sciences orientales : formé notamment par le docteur Bhole Yogaçarya et par de nombreux maîtres tibétains, il étudie et pratique des yogas indiens et tibétains depuis 1985. Enseignant spécialisé en éducation à la santé à travers le yoga, la yogathérapie et la psychophysiologie du yoga, il est formateur d’enseignants de yoga , chargé de formation continue, et intervenant auprès de nombreuses écoles de yoga en France et en Europe, ainsi que dans des centres de bouddhisme tibétain. 

Depuis 2010, il est chargé d'enseignement à la Faculté des Sciences de l'éducation physique et sportive de Lille 2 dans un diplôme universitaire de yoga (sujet psychophysiologie des pratiques yogiques et l’éducation yogique à la conscience physique). Il a effectué une année de recherche pré-doctorale à l’IUFM de Lille sur le sujet « contribution des sciences orientales aux connaissances sur la santé.

De cette double culture médicale et de son expérience vient la richesse de cet intervenant réputé.

 


 Prochaines sessions