Notre programme du 14 au 27 juin 2021Programme juin KI

De Paris à Saint Cosme…

centre de retraitevuedulac

Comme chaque année, les belles journées de juin annoncent la fermeture du Centre parisien en juillet-août, la priorité étant donnée au Centre de retraite.

D’ici là, il nous reste quelques beaux moments de rencontre et d’enseignement :

  • Virginie enseigne sur la manière de changer nos conditionnements dimanche 20 juin de 10h à 18h ;
  • nous vous proposons de nous retrouver le samedi 26 juin après-midi pour écouter et nous réjouir des activités éveillées de Sa Sainteté le Dalaï-Lama, Lama Zopa Rinpoché et Lama Yeshe. Nous regarderons des petites vidéos sur ces grands maîtres et nous partagerons des souvenirs de moments que nous avons eu la chance de passer avec eux ;
  • comme l’année dernière, pique-niquons ensemble le dimanche 27 juin pour nous réjouir de tout ce qui s’est passé cette année malgré les difficultés. L’idée est de nous retrouver aux Buttes-Chaumont pour passer un bon moment ensemble. Chacun amène quelque chose à partager. On vous en dit plus bientôt.

Côté retraites, de nombreuses opportunités sont proposées. Elles permettent de se retrouver pour méditer, pratiquer et étudier dans le cadre magnifique de Saint-Cosme. En particulier, notez :

  • la retraite de Vénérable Olivier dont il est question dans ce KI, du 2 au 11 juillet ;
  • une retraite pour méditer sur la voie graduée vers l’éveil avec François du 13 au 20 juillet ;
  • la retraite de pratiques préparatoires du 22 au 26 juillet, une occasion de créer des tonnes de mérite et de purifier des éons de karma négatif, guidée par la très chaleureuse et inspirante Michelle ;
  • la retraite « Harmoniser le corps et l’esprit dans l’énergie de l’été » du 22 au 26 juillet avec Isabelle Sherpa, la nièce de Lama Zopa Rinpoché ;
  • une retraite pour étudier et contempler les enseignements du lamrim sur la vacuité avec Guéshé Dakpa du 13 au 19 août ;
  • une retraite de calme mental du 20 au 29 août avec Vénérable Jinpa.

Enfin, vous pouvez d’ores et déjà noter que la journée “Portes ouvertes” du Centre parisien aura lieu le samedi 4 septembre après-midi.

Toutes les informations et les liens pour s'inscrire sont ici :  https://www.centre-kalachakra.com/calendrier

Rencontre avec Magali

Magali est étudiante de DB et elle a repris récemment la gestion du centre de retraite de Saint-Cosme.

Comment t’es-tu retrouvée impliquée au centre Kalachakra ?

20210523 140137Je viens d’un milieu laïc mais je me suis toujours intéressée à la spiritualité et plus généralement à tout ce qui touchait à l’histoire et à la philosophie des religions. Il y a une dizaine d’années, j’ai essayé de faire un peu le tri dans une vie personnelle et professionnelle intense et on m’a conseillé de m’intéresser à la méditation. J’ai commencé par la méditation de pleine conscience : Christophe André, Petit Bambou… Mais très vite je me suis rendu compte que tout ça manquait de sens. 

Je suis militante depuis longtemps : la libération de Mandela, les sans papiers, le D.A.L., le droit des femmes… Dans ces luttes, j’ai découvert Gandhi et j’ai approché l’histoire récente du Tibet. Du coup, ça m’a aussi amené à m’intéresser à des personnes inspirantes comme Nelson Mandela, ainsi qu’à la bienveillance et la non-violence.

Il se trouve que j’ai une amie très chère qui a suivi la première session du nouveau cycle de Découverte du Bouddhisme en septembre 2019 et qui m’a dit que ça devrait m’intéresser, tout en étant une occasion de nous voir. C’est comme ça que j’ai commencé DB en faisant l’aller-retour depuis Lille pour chaque session. D’un rendez-vous qui consistait à voir une amie, c’est devenu un rendez-vous important pour toutes les deux au Centre. J’ai beaucoup apprécié l’accueil du Centre et le fait que tout le monde ait le droit d’être là sans préjugé. On ne m’a pas demandé ce que j’avais fait, si j’étais bouddhiste ou non et c’est précieux. Je trouve ça fort de réunir des personnes avec des aspirations et des niveaux aussi différents.
Depuis, j’ai suivi DB quand j’ai pu, ce qui n’a pas toujours été facile avec tous les confinements (rires). Ça m’a donné envie de m’intéresser plus largement au bouddhisme. J’ai ainsi suivi le cycle sur les sciences de l’esprit enseigné par François ainsi que des méditations guidées, et je me suis intéressée aux prières avec Elio.
Depuis 20 ans, je travaille dans le spectacle vivant. Le confinement a mis un gros coup d’arrêt à l’activité elle-même, mais cela a aussi questionné le sens de cet engagement, avec l’impression que finalement ce pour quoi nous travaillions depuis si longtemps (donner à voir et entendre des propos artistiques exigeants au plus grand nombre), ce n’était pas si important en ce temps de crise. Quand l’annonce pour la gestion du centre à Saint-Cosme est parue, je me suis dit que c’était le moment. J’avais fait une retraite de François sur la voie graduée et j’avais beaucoup aimé le lieu. J’ai postulé et je n’en reviens pas que ça se soit fait. J’ai commencé le 11 mai. 

C’est quoi ton quotidien ?

En amont, il faut tout organiser, répartir les chambres, les préparer, prévoir les repas, répondre aux questions des inscrits, gérer toutes les petites réparations à faire. Et j’essaie de passer beaucoup de temps avec les retraitants pour qu’ils se sentent bien et que leur retraite se passe pour le mieux. Cela est aussi varié que d’aller chercher une brosse à dent pour quelqu’un qui a oublié d’en amener une, organiser le karma-yoga, donner un coup de main aux uns et aux autres, faire les courses, la lessive, la cuisine… Et tout cela en étant très à l’écoute. Je ne suis pas seule à faire tout ça, je viens m’insérer dans de nombreuses énergies positives et actives, et c’est très inspirant.

Tout cela apprend à modérer ses angoisses et gérer son stress différemment. J’avais appris de par ma proximité avec les artistes. Mais là, il y a une dimension supplémentaire. J’ai l’impression de participer à quelque chose qui a un sens très profond, même si voir une classe d’enfants repartir d’un spectacle avec des étoiles plein les yeux, c’est aussi très profond et enrichissant. Je n’ai pas l’impression d’être si loin de ce que je fais ailleurs, mais il y a une dimension en plus.

Et comment tu vois l’avenir ?

Je suis vraiment heureuse ici. Par exemple, ce matin j’ai pu assister à une partie de la fin de la retraite de Vajrasattva et je réalise vraiment ma chance. Ce qui est sûr c’est que le lieu est vraiment magique. Le rapport à la nature est essentiel pour moi tout comme pour les retraitants. J’ai l’impression qu’il y a beaucoup à faire autour de cela. Je me vois ici sur la durée et j’aimerais organiser mon temps pour suivre des retraites. J’aimerais aussi explorer la bibliothèque. J’ai plein d’envies et la difficulté est de tout faire. On m’a mis dans la chambre Patience, et ça me va bien (rires) !

Le billet de la directrice - été 2021

11Chers amis du Dharma,

Nous sommes très heureux de vous retrouver en présentiel à Paris et à St-Cosme. Comme chaque année, le Centre parisien et son équipe font une pause en juillet et en août, mais l’équipe du Centre de retraite se tient prête à vous accueillir… et le programme de St-Cosme est chargé ! 

Faire une retraite de méditation, c'est se retirer du monde pour se recentrer et se pencher sur ses émotions ainsi que sur ses sensations, dans le but de transformer son esprit. Le Centre de retraite a été créé avec cet objectif, en complément de notre programme parisien.

Selon notre précieux maître Lama Zopa Rinpoché, faire une retraite, c’est prendre des vacances du samsara, se libérer temporairement de ces émotions perturbatrices, sources de tant de souffrances.

Toute l’équipe du Centre et moi-même vous souhaitons donc un été des plus agréables. Nous vous retrouverons en septembre avec la traditionnelle journée “Portes ouvertes” et un tout nouveau programme.

Tashi Delek !

Elisabeth

Zoom sur la retraite des 16 caractéristiques des Quatre Nobles Vérités

En essence, les quatre nobles vérités disent que nous désirons tous naturellement le bonheur et ne souhaitons pas souffrir... Si nous voulons poursuivre notre aspiration à nous libérer de la souffrance, nous devons comprendre clairement les causes et les conditions qui donnent lieu à la souffrance et nous efforcer de les éliminer. De plus, nous devons également comprendre clairement les causes et les conditions qui donnent lieu au bonheur et les pratiquer activement. Après avoir établi le cadre de la libération dans les quatre nobles vérités, le Bouddha a détaillé les [...] étapes du chemin vers l'illumination [...,] comment les principes des quatre nobles vérités sont utilisés pour atteindre le bonheur [...,] comment les principes des quatre nobles vérités doivent être appliqués dans la vie spirituelle quotidienne de chacun.

Le Dalaï-Lama - Essence of the Heart Sutra

---oLIVIER ROSSI

Au cours de cette retraite qui aura lieu du 2 au 11 juillet au Centre de Saint-Cosme et qui sera animée par Vénérable Olivier, nous nous plongerons dans l'étude et la contemplation des Quatre Nobles Vérités, pilier des enseignements du Bouddha, à l'aide de deux textes. La Présentation des Quatre Nobles Vérités de Gungtang Rinpoché, éminent érudit Gelugpa, nous servira de support pour notre étude systématique des seize aspects. La Roue de Méditation Analytique de Mipham Rinpoché, éminent érudit et contemplatif Nyingmapa, sera utilisée pour la méditation visant à sonder la nature des cinq agrégats et porter à l'esprit l'essence de la signification révélée par l'étude du premier texte.

---

Tous les problèmes de l’existence / Sont créés par les afflictions au sein de notre esprit

L'attention mentale inappropriée est la cause des afflictions, / Toutefois le schéma de notre pensée peut être affiné.

Mipham - La Roue de la Méditation Analytique