Nos retraites d'été

Nous n'étions pas sûrs de pouvoir maintenir les retraites prévues car Madame Covid 19 s'était invitée dès le printemps et nous avons dû annuler nos retraites de printemps en présentiel. Le déconfinement du mois de mai nous a permis de maintenir la plupart de nos retraites d'été en y intégrant les mesures sanitaires prescrites par le gouvernement bien sûr. Nous avons eu de grands absents comme le vénérable Guéshé Dorji Damdul qui a annulé sa venue mais nous a promis de revenir quand « le vaccin sera trouvé » Guéshé Graham avec beaucoup de compassion a accepté de le remplacer au pied levé.

Pour maintenir les distances sanitaires nécessaires à la bonne tenue de nos retraites nous avons dû limiter le nombre de participants pour que les gens ne soient pas serrés dans les chambres à multiples lits. Des bénévoles sont venus à la rescousse ; merci Dominique et Dario pour ces superbes repas végans servis avec tant d'amour ; à François pour son aide énergique également à notre nouveau manager Jacqueline pour sa douceur, sa diplomatie et son efficacité.

Début juillet nous avons pu accueillir Yeshé un ami tibétain de Geshela la qui a œuvré jour et nuit autour de la stoupa pour la terminer l'application des feuilles d'or, la finition de la sculpture des lotus. Nous avons pu célébrer l'anniversaire de Sa Sainteté comme nous le faisons chaque année en plantant des arbres et en offrant un tsok pour créer les causes de Sa longue vie.

Merci à Christophe devenu Vénérable Jinpa pour ses traductions du tibétain et l’efficacité en tant que guide pour la retraite de calme mental.

Son témoignage :

Un regard reconnaissant sur la retraite de śhamatha

par Jinpa Gyeltsen

Le son de la cloche à l’aube annonçait l’entrée des participants dans le temple pour la première pratique matinale débutant par les prosternations aux 35 Bouddhas suivies du Guru-yoga, sources d’inspiration pour les sessions méditatives quotidiennes. Quelques conseils jalonnaient les sessions afin de se familiariser avec un support d’absorption différent chaque jour et pour que les retraitants puissent alors choisir ce qui leur convient le mieux, entre par exemple le souffle, l’esprit d’Eveil altruiste, une visualisation simple, l’esprit lui-même ou la vacuité.

Les sessions rythmaient la journée, et les intersessions furent autant d’occasions de conserver une attitude de recueillement, lors des repas ou du karma yoga. Une session était dévolue aux échanges et questions/réponses dans une chaleureuse harmonie, et la fin de journée était scellée par la pratique de Vajrasattva. La motivation altruiste colorait chaque session, ainsi que les temps libres où nous profitions des beautés célestes offertes par la nature au crépuscule.

La pratique assidue des retraitants, l’aide dévouée des bénévoles et la gestion efficace de l’équipe du centre de retraite Kalachakra ont ainsi permis que cette retraite d’approche de śhamatha se déroule sous les meilleurs auspices pour le bien de tous les êtres.