Gros plan sur un petit garde-manger gratuit créé par le Centre Kadampa en Caroline du Nord 

Le Centre Kadampa pour la Pratique du Bouddhisme Tibétain, un centre FPMT à Raleigh en Caroline du Nord (États-Unis), a créé un petit garde-manger comprenant de la nourriture et d’autres objets, accessible gratuitement aux personnes dans le besoin. Le “service à la communauté” est un des cinq fondements du service édictés par la FPMT. Sandy Carlson, bénévole et présidente du Conseil d’Administration du Centre Kadampa, nous présente comment a émergé le projet.

unnamed 6“Donnez ce que vous pouvez, prenez ce dont vous avez besoin” : ceci est le mantra du petit garde-manger gratuit. Placée entre deux arbres touffus à feuilles persistantes, cette boîte rouge vif invite chacun à l’ouvrir et à y prendre ce dont il a besoin, qu’il s’agisse de nourriture, d’articles d'hygiène ou de papeterie. Il s’agit d’une initiative à échelle locale. Elle développe l’idée de l’entraide dans chacune des villes du monde entier, et fait suite à l’essor des bibliothèques gratuites de rue dans lesquelles les gens offrent les livres dont ils n’ont plus besoin.  Le garde-manger offre à tout instant, sans poser de questions et à n’importe qui des produits permettant de pourvoir à ses besoins essentiels.

La pandémie actuelle et les problèmes économiques qui en découlent ont inspiré les membres du Centre Kadampa à créer ce service. Rempli de boîtes, de bocaux et de pots, le garde-manger permet non seulement d’aider le voisinage mais aussi de permettre à nos membres de pratiquer l’amour bienveillant, la compassion et la générosité. Au bout de seulement quelques mois, nous avons constaté qu’il répondait à un besoin réel.

Le garde-manger a pu naître à l’issue d’une réflexion comprenant le meilleur emplacement (prise en compte de la discrétion, de la visibilité et de l’exposition aux conditions climatiques), la fourniture du meuble et son adaptation (il s’agit d’un meuble de cuisine trouvé d’occasion chez “Un Habitat pour l’Humanité”), la peinture et l’installation.

Un de nos instructeurs résidents, Guéshé Palden Sangpo, a béni le garde-manger et a commencé à y peindre des mantras. Il a aussi offert les premiers aliments mis à disposition du public.

Nous sommes reconnaissants vis-à-vis de toutes les personnes qui ont contribué à concrétiser ce projet : Elise et David Strevel, Diane Meyer, Paul Krebbs, Joey Gooch et Sandy Carlson. Nous envoyons aussi beaucoup d’amour et de reconnaissance à tous ceux qui remplissent le garde-manger de produits destinés à ceux qui en ont besoin. Il s’agit véritablement de la compassion en action.

Sandy Carlson

(trad : Franck)