Comment je tente d'intégrer mon passé dans le chemin spirituel

 

Qu’est-ce qui est à l'œuvre dans la formidable transformation que je constate depuis quelques années ? Il me semble que les souffrances et même les pires errements de mes jeunes années se sont finalement avérés… de très bénéfiques enseignements ! Comment ? Par la puissance du regret sincère, par une compréhension subtile favorisée par l’étude et la pratique ainsi que par une claire détermination de changement. Voici quelques illustrations très personnelles de cette citation mémorable du Vénérable Thich Naht Hanh : “Sans boue, pas de lotus.”

 

franck 0921 3J’ai dix ans…

Une inconnue d’âge mûr m’accoste un jour dans la rue et commence à me parler. Je l’écoute poliment, puis elle termine son propos par cette expression qui me laisse perplexe : “Toi, tu iras très loin.”

 

Pré-ado, je commence en effet à aller très loin. Complètement à l’écart de mes camarades, je suis également invivable à la maison et je traîne un bon gros mal-être. Mais bon sang, que faire de Franck ? Un internat ? Une filière professionnelle ? Deux redoublements au collège sont nécessaires, alors qu’ils ne sont dûs principalement qu’à un encadrement inadapté… 

 

J’ai vingt ans…

Après mon BTS, je vais encore plus loin… mais cette fois bien profond dans les abysses ! Avec mon apparence avenante et la fierté de mon jeune âge, je me complais à fréquenter de ténébreuses soirées et des party-people franchement décadents. Lentement mais sûrement, je joue de manière répétée avec le feu, et je m’enfonce dans les délices sulfureux mais empoisonnés de soirées “sex, drogues et musiques électroniques”... à tel point que le piège des addictions se referme sur moi. 

 

J’ai trente ans…

Mais une chose me sauve. Une énorme différence que semblent ne pas connaître mes pairs dans la luxure. C’est une lueur, une profonde intuition que j’atteinds des limites à ne pas dépasser. Une forme très enfouie de sagesse me protège en m’imposant in extremis un STOP salvateur… C’est alors que quelques mots commencent à se rappeler de manière insistante: “La vérité est ailleurs…” C’est l’appel d’une quête, et l’annonce d’une nouvelle vie.

 

J’ai quarante ans…

Le tournant a lieu quand je découvre enfin la méditation puis un centre bouddhique. Et là encore, les choses ne se font pas avec demi-mesure. Je suis immédiatement propulsé auprès d’un maître spirituel authentique. Il me place fermement sur les rails du bien et du bon, grâce aux moyens habiles qu'il a la capacité de déployer. Je ne le remercierai jamais assez pour les bienfaits qu’il m’a prodigués.

 

Depuis cinq ans maintenant, je médite avec une énorme motivation et un incroyable entrain. J’ai notamment un grand attrait pour le côté moins conventionnel, plus rapide mais aussi plus ardu et parsemé de pièges de ce qu’on appelle la Voie Directe. Cela ne m’empêche pas de m’épanouir parfaitement chez les très chaleureux Guelougpas.

 

Apprendre de ses expériences avec l’œil de la sagesse

Je comprends donc sous un jour nouveau les expériences de mes jeunes années. Les souffrances de mon enfance ont permis de purifier du karma négatif et ont favorisé l’émergence du renoncement au samsara. Quant aux expériences que j’ai choisi de faire, je ne regrette plus de les avoir vécues. En les accueillant avec sagesse et bienveillance, elles m’apprennent beaucoup sur moi-même. Elles favorisent aussi la compréhension et la compassion vis-à-vis des autres êtres, souvent esclaves de conceptions et de comportements erronés. 

 

J’ai quarante-huit ans, et je chemine fermement dans le sillage des êtres réalisés…

Finalement, je devrais carrément exprimer de la gratitude pour tous ces événements vécus, car ils ont été propices à la décision de prendre le chemin des Bouddhas. La pratique engendre en moi des bienfaits qui n’ont pas de prix, et la signification du mot “liberté” commence à naître. 

 

Grâce à tous ceux qui me font la grâce de m’octroyer leurs bénédictions ainsi qu’à l’immense inspiration qu’ont sur moi de nombreux hommes et femmes de toutes les traditions, je me sens fermement placé, et même poussé sur des rails. De saints rails. Puissé-je ne pas bifurquer vers une voie de garage (elles sont nombreuses), et encore moins dérailler ! Puissé-je donc “aller très loin” !

 

“On ne peut pas stopper l’énergie”, disait une dakini (du moins c’est ma conviction) incarnée sur terre et que j’ai connue. Qu’importe qu’on ne puisse pas l’arrêter, du moment qu’elle agit au nom de ce qui est bon et utile pour tous !

 

Franck

 

La nouvelle année au Centre Kalachakra

 

roue

 

Avec cette nouvelle année, nous reprenons nos programmes et en introduisons de nouveaux. Nous attirons en particulier votre attention sur :

 

 

  • Le démarrage d’un nouveau cycle “Peba - Programme d'Études Bouddhiques Approfondi”. Si vous êtes déjà familiarisé avec les notions bouddhiques, le Peba facilite la consolidation des connaissances et leur intégration dans la vie quotidienne. Première session les samedi 29 après-midi puis dimanche 30 janvier. Plus d’information ici : https://www.centre-kalachakra.com/calendrier/548-2018-01-29-17-59-53

 

  • Le programme d’introduction au débat que Guéshé Dakpa va enseigner les 15 janvier et 5 février et qui sera complété par des sessions de pratique le vendredi soir à partir du 21 janvier. Plus d’information ici : https://www.centre-kalachakra.com/calendrier/581-dudra 

 

  • La journée d’enseignement sur la manière de pratiquer la sadhana tantrique du Bouddha de la médecine le 16 janvier. Plus d’informations ici : 

https://www.centre-kalachakra.com/calendrier/572-pratique-le-bouddha-de-la-medecine

 

 

  • “Sagesse du cœur”, sur le thème du développement de la gratitude, le mardi 18 janvier de 19h30 à 21h30. Plus d’informations ici : 

https://www.centre-kalachakra.com/calendrier/383-de-vos-problemes-a-la-sagesse-2?date=2022-01-18-19-30

 

 

 

  • Une journée d’introduction à la méditation vipassana le 6 février, si vous souhaitez en savoir plus avant de suivre une retraite, ou pour simplement passer la journée à méditer. Plus d’informations ici : 

https://www.centre-kalachakra.com/calendrier/454-introduction-a-la-meditation-vipassana-8?date=2022-02-06-10-00

 

 

 

  • Une journée sur le calme mental et une journée sur la pleine conscience avec Hugues Gouzènes. Plus d’informations ici :

https://www.centre-kalachakra.com/calendrier/385-meditation-sur-le-calme-mental-5?date=2022-02-12-10-00

et ici : https://www.centre-kalachakra.com/calendrier/282-la-pleine-conscience-3?date=2022-02-13-10-00



Arnaud

 

 

Le programme du Centre Kalachakra du 15 janvier au 13 février 2022

 

Programme Janvier fevrier

Le billet de la directrice - février 2022

 

11Chers amis du Dharma,

Réjouissons-nous de toutes les choses incroyables que nous avons accomplies ensemble en 2021. Nous sommes émerveillés par l'excellent travail que vous faites tous, malgré tous les défis auxquels nous sommes confrontés dans notre monde en ce moment. Nous montrons vraiment comment les bouddhistes et leurs amis peuvent non seulement préserver une tradition ancestrale, mais aussi aider un Centre particulier pour répondre à ses besoins.

Sur cette planète, nous les humains pouvons changer le monde en transformant notre esprit, en le remodelant. Grâce à la pratique du Dharma, nous devons et pouvons laisser tomber certaines certitudes qui génèrent problèmes et souffrances, afin de jouer la carte du collectif. C’est ce que Sa Sainteté appelle «la responsabilité universelle».

Et c’est dans cet esprit que toute l’équipe du Centre parisien et du Centre de retraite se joint à moi pour vous souhaiter à tous une merveilleuse année 2022.

Élisabeth