Introduction à la pleine conscience

Initiation à la pleine conscience avec François.

 

Il s’agit d’un nouveau programme de la FPMT, proposé pour la première fois au centre Kalachakra, un cours d’introduction à la pleine conscience et aux diverses techniques méditatives servant à la développer. Ce programme s’adresse à des débutants ainsi qu’à ceux ayant déjà de l’expérience dans la méditation (comme ceux qui ont suivi Découverte du bouddhisme ou Premiers pas dans le Bouddhisme...) Il ne prend pas pour acquis que ceux qui souhaitent suivre ce cours soient déjà familiers du bouddhisme ou de la méditation.

Ce cours se décompose en 5 sessions d’une heure et demie. Chaque session sera l’occasion de présenter un nouvel aspect de la pleine conscience, de consacrer un temps à la méditation ainsi qu’aux échanges et aux questions, et revoir brièvement le contenu des précédentes sessions.

Les sessions seront espacées d’une semaine pour permettre aux participants de mettre en pratique, s’ils le souhaitent, les indications données par l’enseignant.

Le programme évoquera certaines des nuances à la pleine conscience, comme on les trouve dans la tradition Theravada ou le monde laïque, et se portera principalement sur les enseignements dans la lignée de Lama Tsongkhapa (Gelug), comme ils sont transmis par sa Sainteté le Dalaï-Lama, et les fondateurs de la FPMT, Lama Zopa Rinpoche et Lama Yeshe.

 

Sujets abordés.

La nature de la pleine conscience.

  • Identifier la pleine conscience comme étant l’attention qui s’engage sur un objet choisi sans distraction, grâce au pouvoir de la familiarisation.
  • Éclaircir le problème de la traduction.
  • Savoir que la principale condition pour renforcer la pleine conscience est de s’engager de manière répétée avec l’objet pour établir une certaine familiarité.
  • Comprendre que la pleine conscience est assistée par l’introspection qui nous alerte des distractions ou du relâchement, obstacles à la méditation.

 

La pleine conscience et la concentration méditative.

  • Quelles différences entre la pleine conscience et la concentration.
  • Appliquer la pleine conscience sur l’objet de méditation pour développer une meilleure concentration, en s’aidant du calme du corps et de l’esprit.
  • Connaître les deux types d’obstacle qui empêchent une pratique efficace : le relâchement et l’excitation.
  • Appliquer la pleine conscience et l’introspection pour contrer les distractions, en particulier les pensées compulsives. Ceci à travers la méditation sur le souffle par exemple.
  • Connaître les bienfaits de la pleine conscience à travers la méditation de placement. Par exemple dans l’apaisement du corps, de ses tensions, l’apaisement de l’esprit et sa rumination.

 

La pleine conscience et la conscience discriminante (parfois appelé sagesse).

  • Appliquer la pleine conscience pour assister la conscience discriminante dans son analyse.
  • Appliquer la pleine conscience pour assister la conscience discriminante dans le développement des facteurs mentaux positifs : comme dans la bienveillance pour soi et les autres...
  • Comprendre l’aide qu’apporte la méditation analytique à la pleine conscience quand on médite sur les bienfaits de cette dernière.

 

La pleine conscience dans la vie de tous les jours.

  • Utiliser des méthodes appropriées pour assister et renforcer la pleine conscience dans la vie de tous les jours. La question du temps, de l’organisation des sessions, les divers obstacles qu’on peut rencontrer.
  • Connaître la pratique de garder les trois portes, qui se cultive entre les sessions formelles de méditation.

 

Sujets des sessions :

  • Session 1 : Pleine conscience du corps.
  • Session 2 : Pleine conscience du souffle.
  • Session 3 : Pleine conscience des pensées.
  • Session 4 : Pleine conscience de la bienveillance pour soi et les autres.
  • Session 5 : Pleine conscience dans la méditation analytique et la vie de tous les jours.

 

A propos de l’enseignant :

Acteur de profession, François découvre le bouddhisme via la poésie japonaise. Méditant assidu depuis presque 15 ans, François Schick a terminé les cinq années du Programme d’Études Bouddhistes Approfondi (Peba) au Monastère Nalanda qu’il a fait suivre de trois mois de retraite en solitaire dans les montagnes de la Sierra Nevada. Il est certifié auprès de la FPMT. Depuis, il consacre sa vie au dharma, alternant les périodes durant lesquelles il étudie et enseigne, et les retraites spirituelles (dont une retraite de six mois en 2022, dans les Alpes, sur le sujet du calme mental et de la concentration). Il a enseigné, entre autres, "Découverte du Bouddhisme", "Science de l’esprit", "Prendre soin de la planète". François Schick est apprécié pour son approche de l’enseignement aussi rigoureuse que moderne, accessible et vivante. 



Date & Heure
samedi 4 mars 2023
10:00 11:30

Participation :
Non adhérent : 8
Adhérent : 6
Membre soutien : 0